L’Affaire Brassens en Concert

Un groupe de quatre chanteurs-musiciens de haute volée dans un spectacle théâtralisé d’une exceptionnelle qualité

17 février : Feytiat (87) Espace Georges Brassens (1ère partie : Agathe)
Un groupe de quatre chanteurs musiciens de haute volée dans un spectacle théatralisé d’une exceptionnelle qualité.C’est donc un tour de chant scénarisé qui visite l’oeuvre de Brassens, en parcourant les divers thèmes qu’il a abordé au cours de sa carrière : L’amour, la mort, l’amitié, les poètes, les révoltes …
Autant de sujets qui inspirèrent à Brassens des chansons géniales et populaires : Margot, les bancs publics, la supplique, l’Auvergnat, les copains d’abord, le temps ne fait rien à l’affaire .. Le plus dur, est de choisir parmi tant de chefs d’oeuvre.
Le Président Villers, mène les débats, mais le public sera finalement le seul juge des quatre complices.
Billetterie
 

Leclerc
Cultura

 
Points de vente (Limoges)
Leclerc
Fnac
Cultura
En octobre 2011, on a célébré les 30 ans de la mort de Georges Brassens.
30 ans que son œuvre lui survit et démontre l’incroyable popularité de son auteur.
Imaginé par Jean Bonnefon, L’affaire Brassens est un spectacle qui met en scène quatre complices de Georges Brassens supposés se retrouver à la barre d’un tribunal pour défendre leur chef de bande.
Claude Villers, l’inoubliable Président du Tribunal des Flagrants Délires sur France Inter, prête sa voix (en off), à un juge qui va chercher à comprendre le mystère qui entoure Brassens. Comment un artiste aussi marginal peut-il, en fin de compte, être aussi consensuel ? Comment peut-on à la fois railler la religion, l’ordre établi, faire l’apologie des voyous et des putains et devenir une icône de la culture française ?
C’est donc un tour de chant scénarisé qui visite l’œuvre de Brassens, en parcourant les divers thèmes qu’il a abordés au cours de sa carrière : L’amour, la mort, l’amitié, les poètes, les révoltes… Autant de sujets qui inspirèrent à Brassens des chansons géniales et populaires : Margot, les bancs publics, la supplique, l’auvergnat, les copains d’abord, Le temps ne fait rien à l’affaire … Le plus dur, est de choisir parmi tant de chefs d’œuvre.
Forts de l’expérience d’un précédent spectacle, les musiciens du groupe abordent les arrangements des chansons, avec le respect de la composition et de l’harmonie, en y posant toutefois leur touche personnelle : polyphonie, swing, percussions légères…
Le Président Villers, mène les débats, mais le public sera finalement le seul juge des quatre complices…. « L’audience est ouverte… Faites entrer les prévenus ! »


Retrouvez L’affaire Brassens sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>